Le Nom des choses

Une fois que les Holurs avaient vu leur propre force et empli les mondes d'Elgverden avec le Feu, ils se lassèrent. Et ils décidèrent de donner un nom à chaque chose dans le monde.
Car ils souhaitaient devenir comme les Sages, qui avait fusionnés avec la Première Lumière.

Alors Sofaþek-roi, guerrier du Trône de la Sagesse, se présenta à eux. Et il s'est assit seul sur son trône, qui avait assez de place pour trois d'entre eux.

Et il a parlé aux Holurs, et son discours est devenu comme une rivière, sans commencement ni fin. Les Holurs écoutèrent longuement le discours de Sófaþek-king, mais celui-ci jamais ne s'arretait.
Et Sófaþek-king dit ce qui fut et ce qui n'était pas, et ce qui ne fut pas mais qui était.
Il dit qu'un Lung n'était pas un Lung , et qu'un firmament, n'en était pas un .
 
Qu'aucune lance ne pouvait être appelée une lance, aucune hache ne pouvait être appelée une hache, et les arbres qui poussaient du firmament ne pouvaient pas être appelés des arbres.
Et les Holurs signalèrent qu'il étaient d'accord avec lui de simples hochements de tête.
 
Et Sófaþek-king a dit qu'une épée n'était pas une épée.
Et les épées qui avaient été données ... ne pouvaient être créées que par la jeune fille dont le visage est en argent et rouge.
 
Et puis Gloom est venu.
Il a demandé au sage Guerrier du Trône de la Sagesse, comment Nommer ce qu'eux, les Holurs, ont vu dans le monde, les choses fortes et douces, les choses chaudes et froides.
 
Et une fois de plus, Sófaþek-king parle, tels un torrent de sagesse.
Et les Holurs ne pouvaient pas saisir le sens de son discours, ils ont donc décidé que Sofaþek-king était le plus intelligent parmi eux.

Ils l'ont laissé là pour parler, et ont tourné leurs regards vers les mondes d'Elgverden.

Le premier à donner un nom fut Tuskel.

Et Tuskel a nommé la Fondation, et les Cieux, et voici, il a dit les Mots.

Et il a disparu avec un cri, car la lumière de sa flamme était sortie, en meme temps que ses Mots.

En ces jours, Gloom était dans Sparksvaard, monde des Lungs.

Et, il a vu un petit enfant Lungs arracher une fleur, rire et appeler la fleur par un nom.
Mais il ne disparu point. Au contraire l'Etincelle du petit enfant s'est mise à briller plus fort.
Et ainsi les Holurs ont perçu que, pour Nommer, il fallait à la fois l'Étincelle et la Flamme, qui appartenaient seulement au Sages, et dont les particules étaient possédées par Svefnii, enveloppé dans les ténèbres de son sommeil.

C'est ainsi que les Holurs se sont mis à détester les Lungs plus que jamais.

Pour les Lungs, maintenant les Götlungs, ont le pouvoir de Nommer. Pourtant, les Holurs, bien que créés à l'image des Sages, ne le pouvaient.

Ainsi, les Sœurs de la Récolte sont d'abord venues à Sparksvaard. Et chaque étincelle recueillie par les Sœurs était une Parole. Ces mots ont allumé la flamme des Holurs pendant un certain temps. Mais ce temps n'a pas duré pour toujours [...]
 
A partir des parchemins trouvés dans les ruines de Bladetpalm
et traduite par le venerable maitre
Jacques-Reinard Jr., Belogorodsky
 
* Des erreurs de traductions sont possible ou des mots n'ayant pas d'analogie dans notre langue furent remplacés par les mots les plus proches possible notés en italique (Note de l'auteur original et/ou du traducteur).